Top départ pour l'Institut Européen du Lymphome (ELI)

L'Institut Européen du Lymphome est né. Il réunit les meilleurs spécialistes européens du lymphome. Ce cancer hétérogène est en plein développement et une meilleure connaissance permettrait d'augmenter considérablement l'espérance de vie des patients. La création de l'Institut Européen du Lymphome s'appuie sur l'efficacité du modèle de recherche clinique de transfert mis en oeuvre à Lyon par les acteurs du GELA (Groupe d'Etude des Lymphomes de l'Adulte) et le GELARC (GELA-recherche clinique) et dont les avancées ont une notoriété mondiale. Il est financé à hauteur de 450 000 € par le Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA). Ce soutien décisif s'inscrit dans la stratégie du CLARA de constituer une masse critique élevée de compétences cliniques et académiques pour favoriser une recherche de transfert efficace et contribuer à une visibilité internationale.

Pourquoi le lymphome ?

Les lymphomes, également connus sous le nom de cancer des ganglions, sont des cancers qui se développent à partir des lymphocytes, cellules contribuant à notre défense immunitaire. Au 6éme rang des types de cancer en Europe et aux USA, le lymphome connaît actuellement un développement important, environ 12 000 nouveaux cas en France chaque année. Il touche toutes les classes d'âge et présente une hétérogénéité de formes dont beaucoup ne sont pas encore classifiées. Chaque forme de lymphome nécessite une stratégie thérapeutique qui lui est propre, d'où l'importance de poser un diagnostic approprié. La connaissance des types de lymphomes et la précision du diagnostic qui en découle ont une incidence directe sur le taux de guérison qui varie de 20% pour certains types rares et difficiles à traiter à 90% pour les lymphomes les plus fréquents. L'amélioration de ces connaissances a souvent eu pour origine des équipes lyonnaises.

Lyon, une notoriété historique et mondiale dans la recherche sur le lymphome

Le service d'hématologie clinique du Centre Hospitalier Lyon-Sud (UMR5239) est à l'origine des compétences lyonnaises sur le lymphome. En 1984, s'est constitué, à Lyon, le Groupe d'Etude des Lymphomes de l'Adulte (GELA). Il s'est enrichi en 2000 de sa propre structure de recherche clinique, le GELA-RC. Ce dernier emploie 75 salariés à forte qualification et a un potentiel de développement important. Les différents intervenants à cette équipe ont permis de nombreuses avancées sur le lymphome. Ils ont acquis une reconnaissance unique et une notoriété mondiale. Ils sont aujourd'hui impliqués dans les efforts internationaux pour standardiser le traitement des lymphomes et organisent régulièrement des conférences internationales.

Accélérer l'amélioration des connaissances sur le lymphome et ouvrir le champ des stratégies thérapeutiques, telles sont les missions que poursuivra le groupe d'étude lyonnais, en synergie avec les meilleurs spécialistes européens.


Une structure de dimension européenne, un double intérêt

Le 30 juin dernier, marquait la réalité de l'Institut Européen du Lymphome et l'engagement des 7 groupes académiques* européens, spécialistes du lymphome, à travailler dans le cadre de l'institut, à la définition d'une stratégie et de standards thérapeutiques communs et à la conduite d'études cliniques. Particulièrement impliqués dans le projet, ces spécialistes voient dans le positionnement européen de l'Institut un double intérêt, directement lié à la nature hétérogène du lymphome et au déficit de connaissance sur cette pathologie. L'élargissement significatif de la cohorte des patients permettra d'une part, de réaliser des études plus représentatives, d'autre part, d'entreprendre de nouvelles études cliniques sur les lymphomes rares, qui aujourd'hui sont exclus du champ de la recherche clinique, en raison d'une masse critique insuffisante au niveau national. Enfin, cette mise en commun des compétences et des ressources au niveau européen sous-tend également la volonté de favoriser l'harmonisation des législations des états membres en matière d'essais cliniques.

Un modèle de recherche innovant en lien avec l'hôpital et l'industrie

L'Institut Européen du Lymphome s'est largement inspiré du modèle organisationnel GELA/GELA-RC qui a fait ses preuves, à savoir un groupe d'experts scientifiques de premier plan et une structure opérationnelle d'essais cliniques dédiée. Ses ressources financières proviennent du secteur public (Institut National du Cancer), d'associations et de l'industrie pharmaceutique. Unique en Europe, ce modèle est reconnu comme étant l'un des plus efficaces. L'Institut Européen du Lymphome proposera un modèle de recherche en lien avec l'hôpital, l'industrie pharmaceutique et le patient, qui intègre pleinement le partenariat public-privé. Par ailleurs, l'Institut assumera des missions d'information et de formation à destination de ses publics respectifs (association, patients, praticiens...).

Le Cancéropôle CLARA acteur mobilisé en faveur d'ELI

Fidèle à son action de coordination des compétences inter-régionales de la recherche en cancérologie et de leur mutualisation autour de programmes opérationnels, le Cancéropôle CLARA est moteur de l'Institut Européen du Lymphome. En accordant à sa création un soutien financier de 450 000 €, le CLARA témoigne d'une double volonté:

- ancrer un modèle de recherche qui permet d'accélérer le transfert des découvertes de laboratoire et les applications médicales au lit du patient et qui associe acteurs des mondes clinique, académique et industriel,


- contribuer au rayonnement international de la recherche en cancérologie de l'inter-région.


D'ici 2013, un bâtiment abritera l'ensemble des acteurs locaux du lymphome. Chaque
pays membre de l'Institut conservera la localisation territoriale de sa structure de recherche clinique dont les axes de travail seront définis par le groupe européen d'experts académiques.

Le budget de fonctionnement est estimé à environ 500 000 € en
phase de démarrage et la construction de la structure d'hébergement de l'ensemble des acteurs synergiques, notamment le Gelarc et le Gela, est de 8 M€.
Le Cancéropôle CLARA alloue un soutien décisif de 450 000 €.


Source:
Communiqué ELI/CLARA
Illustration:
National Cancer Institute/Traduction: Chtit draco

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Contact

Votre Email*
Votre Questions*
Livré parForm Builder

Boutons Social

Loading...