"Atoms-for-Peace": une collision galactique en action

Des astronomes de l’Observatoire Européen Austral ont réalisé une nouvelle image spectaculaire de la fameuse galaxie appelée "Atoms-For Peace" (NGC 7252). Ce carambolage galactique, formé par la collision de deux galaxies, offre aux astronomes une excellente opportunité d’étudier comment les fusions affectent l’évolution de l’Univers.

Une collision galactique en action.
Atoms-For-Peace (des atomes pour la paix) est le curieux nom donné à une paire de galaxies en et en interactiontrain de fusionner qui se situe à 220 millions d’années-lumière de la Terre, dans la constellation du Verseau. Elle est aussi connue sous les noms de NGC 7252 et Arp 226 et elle est juste assez brillante pour pouvoir être vue par les astronomes amateurs comme une petite tache floue très vague. Cette image très profonde a été réalisée avec la caméra grand champ WFI (Wide Field Imager) de l’ESO, installée sur le télescope MGP/ESO de 2,2 mètres à l’Observatoire La Silla de l’ESO, au Chili.

Une collision de galaxies est un des plus importants processus ayant un impact sur la manière dont notre Univers évolue. Etudier ces collisions permet d’obtenir des informations essentielles sur les ancêtres galactiques. Par chance, de telles collisions sont des événements qui se déroulent très lentement et qui durent des centaines de millions d’années, donnant ainsi beaucoup de
temps aux astronomes pour les observer.

Cette image d’
Atoms-For-Peace représente un "instantané" de cette collision, avec le chaos à plein régime, sur toile de fond de galaxies lointaines. Les résultats de cet échange complexe d’interactions gravitationnelles sont visibles dans les formes des queues faites de courants d’étoiles, de gaz et de poussière. L’image montre également les incroyables coquilles qui se sont formées quand le gaz et les étoiles ont été éjectés des galaxies en collision et qui se sont développées autour de leur cœur commun. Tandis qu’une grande quantité de matière était éjectée dans l’espace, d’autres régions étaient compressées, déclenchant des poussées de formation d’étoiles. Le résultat a été la formation de centaines de très jeunes amas d’étoiles, âgés d’environ 50 à 500 millions d’années et qui sont supposés être les ancêtres des amas globulaires.

Atoms-For Peace
représente peut-être bien ce qui pourrait arriver à notre propre galaxie. En effet, les astronomes prédisent que d’ici trois ou quatre milliards d’années, la Voie Lactée et la galaxie d’Andromède devraient entrer en collision, de manière très semblable à ce qui est arrivé avec Atoms-For-Peace. Mais pas de panique: la distance entre les étoiles d’une galaxie est très grande, aussi il est peu probable que notre termine sa vie dans une collision frontale avec une autre Soleilétoile au cours de la fusion.

Le curieux surnom de cet objet a une histoire intéressante. En décembre 1953, le Président Eisenhower prononça un discours que l'on a intitulé "Des atomes pour la paix" –
Atoms-For-Peace en anglais. Le thème de ce discours était la promotion de la puissance nucléaire à des fins pacifiques – un sujet particulièrement brûlant à cette époque. Ce discours et la conférence au cours de laquelle il fut donné ont fait des vagues dans la communauté scientifique et au-delà, à tel point que NGC 7252 a été appelée la galaxie Atoms-For-Peace. Pour plusieurs raisons ce nom est bizarrement bien approprié: la forme curieuse que l'on voit est le fruit de deux galaxies qui ont fusionné pour donner quelque chose de nouveau et de grandiose, un peu comme ce qui se produit dans la fusion nucléaire. De plus, ces boucles géantes rappellent le schéma classique des électrons en orbite autour d’un noyau atomique.
Source et illustration: (c) ESO

L'encre électronique passe à la couleur

La société E-Ink, spécialisée dans le papier électronique (fournisseur pour le Reader de Sony ou encore le Kindle d'Amazon), a dévoilé une nouvelle méthode permettant l'affichage d'encre électronique en couleurs. La technologie utilisée, baptisée Triton, sera présentée au salon FPD Trade Show de Tokyo en avril prochain et sera intégrée dans la prochaine liseuse du fabricant chinois Hanvon dès 2011.


L'encre électronique passe à la couleur - Illustration: extrait de la video de présentation E-Ink.
 
Ce procédé va permettre aux liseuses de rattraper en partie leur retard qu'elles ont sur les nouvelles tablettes comme l'iPad. Mais cette nouvelle technologie ne permettra pas pour autant d'afficher des vidéos.

Le fonctionnement de l'encre électronique monochrome se caractérise par des micro-capsules sphériques contenant deux pigments: un noir (face sombre) et un blanc (face réfléchissante). L'avantage principal de cette technologie réside dans sa consommation électrique: une fois l'image affichée, aucune alimentation n'est nécessaire pour que l'affichage reste visible, l'éclairage ambiant est utilisé. C'est pourquoi elles présentent une autonomie très agréable de plusieurs semaines.


La nouveauté présentée par E-Ink utilise un filtre de couleurs qui permet ainsi d'aller au-delà des 16 niveaux de gris jusque-là affichés. Ce filtre intègre un damier à trois couleurs (rouge
vert et bleu). Il reste cependant difficile d'y faire afficher des vidéos: l'encre électronique reste principalement adaptée aux textes ou images fixes (photos, graphiques, illustrations). Cet affichage serait 20 % plus rapide que les encres E-Ink actuellement utilisées.

Une liseuse utilisant l'affichage en couleur est déjà proposée par Barnes & Noble. Le premier lecteur utilisant la technologie Triton sera commercialisé en Chine en mars prochain par Hanvon, pour un montant de 440 dollars (soit un peu plus de 320 euros). Cette liseuse intègrera une connectivité Wi-Fi et 3G. D'après le cabinet d'études DisplaySearch, les liseuses devraient générer des revenus allant jusqu'à 9,6 milliards de dollars (contre 431 millions de dollars actuellement).

Auteur de l'article: Cédric DEPOND

Mise en garde sur les risques liés à la consommation du produit dénommé Solution minérale miracle (MMS)

A la suite de cas d’intoxication signalés par des centres antipoison et de toxicovigilance impliquant un produit dénommé "Solution minérale miracle" (1), la Direction générale de la santé (DGS), l’Institut de veille sanitaire (InVS) et l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) mettent en garde les consommateurs éventuels sur les risques liés à la consommation de ce produit. 


Ce produit "Solution minérale miracle" en vente sur différents sites Internet, est présenté comme "une découverte qui peut sauver la vie" et "la réponse au sida, aux hépatites A, B et C, au paludisme, à l'herpès, à la tuberculose, à la plupart des cancers et à beaucoup d'autres des pires maladies."



Il s’agit en fait d’une solution de chlorite de sodium à 28 % qui, selon l’utilisation préconisée sur Internet, doit être mélangée avec un kit d’activation (de l’acide citrique à 10 %) pour produire du dioxyde de chlore. C’est à ce produit final que sont associées les allégations médicales citées plus haut.


Le dioxyde de chlore est normalement utilisé en tant que biocide
(2) pour la désinfection de l’eau courante. Aucune efficacité médicale de ce produit n’est avérée.

Ces deux substances, chlorite de sodium et dioxyde de chlore en solution, peuvent être irritantes pour la peau ou les muqueuses oculaires en cas d’application ou de projection. Par voie digestive, les effets toxiques varient selon la
quantité ingérée: vomissements, fièvre, douleurs gastriques et thoraciques, et parfois de graves brûlures des muqueuses de l’œsophage et de l’estomac. Des troubles sanguins (anémie hémolytique, atteinte de l’hémoglobine) peuvent également être observés.

Si vous avez acheté ce produit "Solution minérale miracle", il est dangereux de l’ingérer ou de l’utiliser. Si vous l’avez déjà consommé, il est recommandé de consulter rapidement votre médecin traitant.


Les autorités sanitaires australiennes, canadiennes, américaines et britanniques ont également diffusé une mise en garde similaire.

Source: InVIS (Institut de Veille Sanitaire)
Contact

Votre Email*
Votre Questions*
Livré parForm Builder

Boutons Social

Loading...