Des fossiles de plumes de manchot renseignent sur son évolution

Les fossiles de plumes de manchots vieux de 36 millions d'années donnent quelques indices sur leurs traits plus récents indique une nouvelle étude. Présents dans les plumes d'oiseaux vivants, les paquets de pigments colorés appelés mélanosomes ont été retrouvés pour la première fois dans des fossiles de plumes d'oiseaux en 2008.


Ces fragments colorés sont minuscules, une centaine de mélanosomes pouvant tenir dans l'épaisseur d'un cheveu. Julia Clarke, de l'Université du Texas à Austin, et ses collègues ont montré que des mélanosomes fossilisés peuvent aider à mieux comprendre l'évolution des manchots. Ces animaux sont très adaptés à leur milieu froid et aquatique. Des modifications de leurs plumes et de leurs ailes ont permis une nage rapide, un vrai "vol" aquatique, et de se protéger d'une
eau pas loin de geler mais on dispose cependant de très peu d'informations sur la manière dont ont évolué ces plumes.

Dans leur étude, les chercheurs ont analysé le fossile découvert au Pérou d'un manchot vieux de 36 millions d'années avec des plumes bien préservées. Alors que l'apparence extérieure des ailes et des plumes de l'animal ressemble à celle des manchots actuels, l'équipe a découvert que ce n'était pas le cas des mélanosomes présents dans leurs plumes. Ceux-ci ressemblaient en fait à ceux de beaucoup d'autres oiseaux aquatiques mais pas à ceux des manchots. Ces résultats laissent penser que la forme des plumes des manchots ancestraux a évolué avant que des éléments microscopiques jouent sur des propriétés telles que la
force ou la résistance à l'eau, ce qui pourrait expliquer comment et quand les manchots se sont adaptés à leur vie dans l'eau.
Source: Science, AAAS & EurekAlert

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Contact

Votre Email*
Votre Questions*
Livré parForm Builder

Boutons Social

Loading...