Ne ratez pas la nuit de Jupiter !

La nuit pendant laquelle Jupiter sera au plus proche de la Terre sera celle du 20 au 21 septembre 2010. On appelle également cette nuit « la nuit de l'opposition » car cette nuit-là, Jupiter sera à l'opposé du soleil dans le ciel terrestre, se levant au coucher du soleil et culminant dans le ciel vers minuit. Parmi les autres astres nocturnes, seule la Lune sera plus brillante.

Ce genre de rencontre entre la Terre et Jupiter se produit environ tous les 13 mois, lorsque la terre double Jupiter dans leur course commune autour du Soleil. Mais comme la terre et Jupiter ne tournent pas autour du soleil sur des cercles parfaits, ça n'est pas toujours la même distance qui les sépare lors de ce genre de rencontre. Le 20 septembre 2010, Jupiter sera 75 millions de kilomètres plus proches de nous que lors des précédentes oppositions, à 591 500 millions de kilomètres, et ne se retrouvera pas dans une configuration aussi favorable avant 2022.

Dans un télescope, le spectacle sera excellent. Du fait de la proximité de Jupiter, le disque de la planète pourra être vu en détail. Et il y a beaucoup à voir. Par exemple la grande tache rouge, un cyclone deux fois grand comme la terre vient en ce moment au contact d'une autre tempête appelée « tache rouge junior ». Imaginez deux tempêtes grandes comme des planètes venant buter l'une sur l'autre : il faut le voir pour le croire !

Autre curiosité, la ceinture équatoriale Sud de Jupiter a récemment disparu. On la soupçonne d’être enfouie sous les nuages d'altitude. Les astronomes s'attendent à la voir réapparaître d'un moment à l'autre, événement qui serait accompagné d'une profusion de tâches et de nuages tourbillonnants, clairement visibles dans des télescopes amateur.

Eh, mais dites-moi, quel est cet éclair ? Des astronomes amateurs ont récemment pu observer un nombre étonnamment élevé de boule de feu dans l'atmosphère de Jupiter. Apparemment, un grand nombre de petits astéroïdes et autres comète frappent la planète géante et explose dans ses nuages. Les chercheurs qui ont étudié ces événements disent que les flashes visibles pourraient se produire aussi souvent que plusieurs fois par mois.

Mais n'oublions pas les lunes de Jupiter, car finalement, elles aussi ont rendez-vous avec la terre. Ces mondes grands comme des planètes ont chacun d’étonnantes particularités. Ainsi Io est-elle couverte de volcans actifs, Europe abrite peut-être un océan souterrain, Callisto est parsemée de vastes champs de cratères et Ganymède traversée d’étonnantes crêtes parcourant toute la planète. Lorsque que Galilée les a découvertes il y a 400 ans de cela, elles n'étaient rien de plus que de minuscules d'épingle de lumière dans son télescope primitif. Imaginez ce que un télescope amateur d'aujourd'hui peut révéler !
Qu’est-ce que Galilée en aurait dit ? Probablement quelque chose comme « réveillez moi à minuit ! »

Et il y a encore un bonus : il se trouve qu’Uranus sera elle aussi à l’opposition le 21 septembre, pas très loin de Jupiter, même si elle sera incomparablement moins brillante. Etant trois fois plus petite que Jupiter, et surtout 5 fois pus éloignée, Uranus est à peine visible à l’œil nu. Mais dans un petit télescope, elle est déjà intéressante. Pour la trouver, braquez votre instrument sur Jupiter avec un faible grossissement. Vous devriez repérer le petit point d’émeraude d’Uranus à moins de 1° de là, vers le haut.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Contact

Votre Email*
Votre Questions*
Livré parForm Builder

Boutons Social

Loading...