Un convoi de trois camions guidé automatiquement par le véhicule de tête

La NEDO a annoncé le 28 septembre 2010 qu'elle a réussi à faire circuler un convoi de trois gros (25 t) contrôlé par le premier d'entre eux. La distance entre les véhicules roulant à 80 km/h a été maintenue automatiquement à une distance constante de 15 m (plus ou moins 1 m), quelles que soient les conditions météorologiques (beau camionstemps, pluie, nuit, etc).


Le transport routier représente environ 20% des émissions de CO2 du Japon. Le pays a donc lancé un certain nombre de projets visant à réduire ces émissions. Parmi ceux-ci, on trouve celui initié en 2008 par la NEDO, à la demande du Ministère de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie (METI). Intitulé "Développement des technologies pour des systèmes de transports intelligents qui économisent l'énergie" (ou "Energy ITS"), il doit se poursuivre pendant cinq ans. Il a pour objectif de diminuer la consommation excessive de carburant due entre autres à des accélérations et des décélérations inutiles. Pour cela, l'organisation se propose notamment de mettre en œuvre des méthodes de gestion de convois qui permettront à un unique conducteur de diriger temporairement trois véhicules qui partagent une partie de leur itinéraire. Les connecter entre eux électroniquement permet d'ainsi d'harmoniser la conduite des trois chauffeurs.

Le projet comprend le développement de technologies de communication, de reconnaissance de l'environnement via des capteurs, de détection de la position des camions dans un plan 3D, et de contrôle des véhicules via des logiciels spécialisés. La force du système est qu'il ne nécessite aucune infrastructure particulière en dehors des équipements embarqués à bord des véhicules.

Si l'écart entre les camions était de 15 mètres, l'organisation pense que les technologies mises en oeuvre pour l'expérience autorisent un espacement de 10 m. A termes, en 2012, le projet devra permettre la circulation d'un convoi de trois gros camions et d'un petit, distants l'un de l'autre de 4 m seulement. Raccourcir la distance entre les camions permet en effet de réduire la résistance aérodynamique de l'ensemble du convoi et ainsi la consommation de carburant de 15%.

Source: BE Japon numéro 552 (8/10/2010) - Ambassade de France au Japon /

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Contact

Votre Email*
Votre Questions*
Livré parForm Builder

Boutons Social

Loading...